Si tu veux recevoir des astuces chaque semaine pour savoir surmonter les angoisses, tu peux me laisser ton adresse E-mail ci-dessous.

E-mail        

 

 

Protection de la vie privée: votre adresse E-mail ne sera jamais partagé avec quelqu'un d'autre. Vous saurez arrê ter les astuces quand vous voulez.

 

 

 

 

L’attaque de panique

L’attaque de panique

 

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une crise d’angoisse aiguë : elle survient brutalement où que tu sois. Tu ressens une peur intense en même temps que des troubles physiques. Tu penses que tu vas mourir … et tu cours chez le médecin ou aux urgences à l’hôpital.

En même temps que ta peur intense, tu ressens de l’angoisse, de la terreur ou de la panique. Tes pensées sont catastrophiques : tu images que tu vas t’évanouir, mourir, étouffer, avoir une crise cardiaque, tu es en train de devenir fou ; tu te sens différent de ce que tu es, tu perds ta personnalité et tu te sens dans un environnement fantastique, irréel. En un mot, tout tourne et se bouscule dans ta tête.

Ta respiration est difficile et ton cœur s’emballe ; tu as des vertiges, des nausées, des tremblements, des sueurs. Ces symptômes t’affolent : tu as peur et plus tu as peur, plus les symptômes augmentent. Et le cercle vicieux commence …

 

Comment y faire face ?

C’est la première fois ? Tu ne sais pas ce qui se passe : c’est bien de voir ton médecin ou d’aller aux urgences afin de poser un diagnostic et confirmer qu’il n’y a pas d’infarctus. C’est déjà rassurant. Le médecin t’écoute et te pose des questions sur ce que tu ressens. En général, l’attaque de panique dure quelques minutes qui sont, pour toi, un siècle. Parfois, la crise est plus longue. Comme c’est insupportable, la terreur est paroxystique, le médecin essaie de te calmer en te parlant : il va diriger ton attention vers une détente des muscles des bras, des jambes, etc. Tu vas modifier ton rythme respiratoire : tu fermes la bouche et tu respires le plus rapidement possible ; pour y arriver, on peut te poser un sachet sur le visage et du respires et expires dans ce sachet. Tu verras, tu respires plus lentement.

Si malgré cela la crise continue, le médecin te fera prendre un anxiolytique. Une fois la crise finie, tu te sentiras fatigué et tes émotions sont difficilement contrôlables. Ne t’inquiète pas, c’est normal.

Le médecin va t’expliquer tout cela.

 

Comment surviennent les attaques de panique ?

Dans certains cas, les attaques se manifestent sans aucune cause observable : elles sont spontanées. Dans d’autres cas, elles arrivent parce que tu vis déjà des peurs ou des événements traumatisants. Il y a aussi la catégorie des attaques de paniques déclenchées par la prise de drogues ou bien par une maladie organique.

Quels traitements ?

Tu élimines les substances toxiques comme l’alcool, le cannabis, la caféine, etc. Attention : pendant la désintoxication (sevrage), des attaques de panique peuvent survenir parce que tu es en manque de la substance. Petit conseil : diminuer ta consommation de façon progressive.

Tu t’assures que tu ne souffres pas de certaines maladies comme l’asthme, l’épilepsie, l’hyperthyroïdie, etc. Cela, c’est le rôle du médecin de déceler si tu as un problème ou pas : il est important de bien lui expliquer tes antécédents, les médicaments que tu prends. Il peut prescrire des examens sanguins, scanners, etc. s’il note que tu n’as pas suffisamment d’informations sur l’historique de ta santé.

Tu peux choisir de voir un psychiatre : tu optes alors pour un traitement médicamenteux, une aide (support au sevrage si nécessaire) et psychothérapie pour apprendre à te débarrasser de tes pensées catastrophiques ou pour comprendre pourquoi cela t’arrive : cela s’est passé dans une situation et tu as peur que cela recommence dans la même situation (au supermarché par exemple). Ta peur anticipée de la situation favorise la survenue de la crise … et c’est parti pour le cercle vicieux.

Mais tu peux choisir une méthode sans médicaments avec une rééducation de ta pensée : tu travailles ta pensée de manière positive. Comment ? Tu fais une recherche sur Internet et tu trouves des témoignages de personnes qui vivent la même chose que toi (c’est sécurisant de savoir qu’on n’est pas le seul à souffrir) ainsi que des conseils. Sois quand même prudent, assure-toi de bien comprendre le sens de ce qui est expliqué.

Va voir le site “Sans Angoisse” (c’est bien ce que tu veux, n’est-ce pas ?) et tu trouveras toutes sortes de renseignements ainsi qu’un programme élaboré par quelqu’un qui a les mêmes problèmes et qui s’en est sorti. Il y a des tests d’essai et des programmes à télécharger. C’est un entraînement au changement des mauvaises habitudes (comme les sportifs ont besoin d’endurance, c’est la même chose pour dominer l’angoisse). Bien sûr, voir le médecin est toujours nécessaire parce que c’est à lui à décider si les médicaments sont nécessaires ou pas, si tu n’as pas de carences en vitamines, etc. Le but, c’est qu’entre deux consultations chez le médecin, tu continues à travailler ta volonté de changer, que tu t’entraînes à penser au bonheur, bref que ce que tu penses maintenant irréalisable devienne évident.

Va voir le site “Sans Angoisse

Bonne chance dans ta guérison